Fermer
Menu

Gabor – Temps Forts de l’Histoire de l’Entreprise

1949 - 1959

1949

Bernhard et Joachim Gabor fondent une usine de chaussures à Barmstedt, près de Hambourg. Ils doivent leur première machine à piquer, une Singer 34, à un échange contre la montre savonnette en or du père. Si les chaussures pour « Monsieur Tout-le-monde » sont un début, elles ne permettent pas vraiment à l’entreprise de prospérer. C’est dans les environs proches qu’elles sont vendues. Pour leur fabrication, il est fait appel à la technique de montage américaine appelée « California », qui ne nécessite pas une machinerie complexe.

1951

Après un voyage d’études aux États-Unis, Gabor utilise une machine pour la finition de semelles préfinies (« prefinished ») : c’est une première en Allemagne.

1952

La première usine en nom propre est construite à Barmstedt (August-Christen-Straße). L’excellence de la fabrication commence à se faire savoir. Les Californias de Gabor ont un succès fou. Nombreux sont les revendeurs qui proposent un paiement anticipé pour en recevoir. Gabor entre dans les rangs des fournisseurs classiques de chaussures. La présentation de sa collection à l'ancienne société Ringschuh marque le début du partenariat avec les groupements de détaillants.

1955

Les Californias sont remplacées par les ballerines montées selon la technique Ago, ce qui permet d’exploiter l’expérience acquise. La production se monte désormais à près de 200 000 paires de chaussures.

1956

Gabor est la première entreprise en Allemagne à utiliser des semelles préfinies pour sa production Ago. Du jamais vu, même en Amérique.

1959

Expansion : l’usine II est construite à Barmstedt (Nappenhorn). Très moderne, elle offre des conditions de travail et de production optimales. La production a du mal à suivre le rythme de la demande. La distribution des chaussures est contingentée.

1960 - 1969

1960

Pour la première fois, Gabor propose des talons avec empiècements en acier. Grâce à son haut niveau de technicité et de design, la collection est de plus en plus demandée. Gabor s’installe alors également en Autriche et commence la production à Spittal an der Drau. Les marchés de la zone AELE sont conquis depuis l’Autriche.

1961

Pour répondre à la demande croissante du marché suisse, Gabor ouvre une société de distribution à Zoug.

1962

La fabrication en série, rationnelle, permet à Gabor de proposer des escarpins box calf à des prix jusque-là réservés aux chaussures en cuir de vachette.

1964

Construction et mise en service de l’usine I de Spittal, suivant le modèle de Barmstedt II. Conquête de nouveaux marchés dans le monde.

1965

Des chausseurs des États-Unis et d’autres pays industrialisés visitent Gabor pour ses méthodes de fabrication exemplaires. À Rosenheim, la première pierre est posée pour le nouveau siège social.

1966

L’année est assombrie par le décès prématuré de l’un des co-fondateurs, Bernhard Gabor. Le site de Rosenheim, nouvelle usine et siège social, ouvre ces portes. 60 familles quittent Barmstedt pour s’installer à Rosenheim : un exode sans pareil dans la branche.

1969

Expansion : À Spittal, l’usine II est mise en service. Gabor consolide sa réputation de marque de qualité. Les avantages sociaux volontaires dépassent déjà le million. À Oldenburg/Holstein, un atelier de piquage annexe voit le jour.

1970 - 1979

1970

Gabor emploie 1 700 personnes, produit 18 000 chaussures par jour et fournit plus de 5 000 magasins de chaussures à travers l’Europe. La marque Gaby devient une gamme indépendante visant un public jeune, selon la devise : beaucoup de chaussures, beaucoup de chic pour peu d'argent.

1971

Le cap de 100 millions de DM de chiffre d’affaires est franchi. Avec AnaNina, prédécesseur de Gabor comfort, Gabor lance une ligne axée sur le confort.

1973

Expansion : construction à Spittal d’un entrepôt moderne à hauts rayonnages. En Iran, création de la Gabor Iran Shoe Company comme joint venture, et construction et mise en service d’un nouveau site de production. Son inauguration officielle aura lieu en 1974.

1976

En plus de Spittal et Lienz/Tyrol oriental (1974), Villach devient lieu de production. Gabor y reprend en effet l’entreprise Medicus, qui connaît des difficultés, sécurisant ainsi 100 emplois.

1977

Création d’un bureau de vente en Amérique, basé à l’Empire State Building de New York.

1978

Le chiffre d’affaires franchit la barre des 200 millions de DM. Plus de 3 000 personnes fabriquent 25 000 paires de chaussures par journée de travail. Mise en service à Rosenheim d’un entrepôt moderne à hauts rayonnages.

1979

Expansion : À Spittal, un nouveau site de production et de stockage est mis en service. Le chanteur Udo Jürgens est l’invité vedette des fêtes organisées pour célébrer les 30 ans de l'entreprise.

1980 - 1989

1980

Gabor reprend les magasins de chaussures Prague’s, obtenant ainsi un accès au marché américain. À Deutschlandsberg, en Styrie/Autriche, la production de tiges commence dans des locaux loués. En Iran, les activités sont arrêtées suite au renversement du gouvernement.

1982

Inauguration officielle de l’usine de Deutschlandsberg, achevée et mise en service en 1981. En Suisse, le bâtiment administratif nouvellement construit ouvre ses portes. Début de la quatrième phase d’agrandissement à Rosenheim, comprenant l'extension de l'atelier de production et son raccordement à l'entrepôt à hauts rayonnages.

1983

Gabor segmente son offre en fonction de publics cibles. Lady Gabor devient une gamme de produits indépendante, avec son propre réseau de commerciaux. À l’initiative de Gabor, l’école des contremaîtres pour l'industrie de la chaussure est créée. Des importations en provenance de l’Extrême-Orient inondent le marché avec des chaussures bon marché, rendant la vie difficile aux fournisseurs tels que Gabor. Face à cette pression concurrentielle, Gabor mise sur le « global sourcing » : certains composants, notamment les tiges, sont fabriqués en sous-traitance sous l’égide de Gabor, ou encore achetés dans des pays à plus faible coût.

1984

Gabor forme plus de 300 apprentis. Un collaborateur sur dix est apprenti. La formation est une priorité de l‘entreprise pour assurer la relève à long terme.

1986

Les affaires avec l'Europe orientale, développées depuis l'Autriche, arrivent quasiment au point mort suite aux manque de devises. La courbe ascendante du chiffre d’affaires connaît un creux non négligeable. Le marché oblige à transférer d’autres productions à l’étranger. La production de tiges commence au Portugal.

1987

Avec Holly Jollys Relaxing Shoes, Gabor s’engage dans le marché des chaussures de loisirs. La technologie CAO fait son entrée dans la conception des modèles. Fermeture à Lienz de l’atelier de piquage annexe.

1990 - 1999

1990

69% des femmes âgées de 14 à 64 ans connaissent Gabor, ce qui fait de Gabor la marque à la plus forte notoriété parmi les fournisseurs de chaussures destinées exclusivement aux femmes.

1991

Mise en service de la nouvelle usine de Silveiros, au Portugal, et transfert de l’administration de Trofa à Silveiros. La fermeture de l’usine principale de Barmstedt est annoncée pour le 31 janvier 1992. Durant les 43 années de son existence, très précisément 29 724 168 paires de chaussures y ont été fabriquées.

1992

Gabor reçoit le Prix allemand de la maroquinerie. L’usine de Spittal passe au travail en équipe. La télécommunication via satellite fait son entrée chez Gabor. Les premières vidéoconférences sont organisées. Arrêt de la production à Deutschlandsberg et fermeture du site. 

1994

Une partie de l’atelier de production de Rosenheim est transformée en centre de créativité moderne. Lancement de « Gaborella », une nouvelle ligne de produits ciblant des prix à la consommation plus bas. Plus tard, elle sera rebaptisée « Gabor Sport ». La décision est prise de transformer l’entreprise en société par actions au 1er janvier 1995. 

1996

Gabor commence la production en Slovaquie. Pose de la première pierre pour la nouvelle usine de Banovce, qui sera inaugurée officiellement en 1997. Mise en place à Liptovsky Mikulas d’une nouvelle unité de fabrication de tiges. 

1997

Gabor se retire du marché américain. Réalisation du concept « Shop & Store». 

1998

Gabor cible désormais aussi les hommes, avec le lancement d’une collection de chaussures pour hommes. Des chiffres record marquent le début de la seconde moitié du premier siècle d'activité de Gabor, avec un chiffre d’affaires de 276,1 millions de DM en Allemagne, un chiffre d’affaires de 157,9 millions de DM pour les ventes à l’international, et une production de 6,3 millions de paires de chaussures, soit le plus gros volume de l’histoire de l’entreprise. 

1999

Gabor fête les 50 ans de sa création.

2000 - 2009

2001

Gabor prend la licence Camel active footwear et concède une licence Gabor bags. 

2003

Gabor accuse le coup durant la plus importante baisse de consommation en Allemagne depuis la fin de la guerre. Les capacités de production et la structure des coûts sont ajustées par rapport à la baisse des commandes, et la fabrication des échantillons est transférée de Rosenheim à Spittal. 

2004

Gabor concède une licence pour les produits d‘entretien pour chaussures. Au Portugal, la production se concentre sur le site de Silveiros, et Trofa ferme. Un changement de tendance se dessine dans le carnet de commandes.

2005

La nouvelle génération aux commandes : Joachim Gabor, co-fondateurs de l’entreprise, passe les rênes à son fils Achim et intègre le conseil de surveillance.

2006

Gabor crée un concept sophistiqué permettant d’ajuster la largeur des bottes au niveau des mollets qui rencontre un succès fou. 

2007

Gabor lance une gamme de chaussures pour enfants.

2008

Pour la première fois, le chiffre d’affaires dépasse les 300 millions d’euros (licences comprises). Vers la fin de l’année, le secteur de la vente au détail de chaussures compte 400 points de vente Gabor.

2009

Gabor fête ses 60 ans. Durant ces 60 années, Gabor a produit et vendu 233,9 millions de paires de chaussures en tout.

2010 -

2010

Gabor ouvre le musée de la chaussure à la Landesgartenschau (l’Exposition d’horticulture) de Rosenheim. Avec rollingsoft, Gabor lance la chaussure à effet de déroulé, qui améliore la posture aussi bien en marchant qu’en position debout.

2011

Gabor confie la licence de production de ses chaussures d’intérieur sous la marque Gabor Home

2013

Gabor est grand vainqueur de l’étude sur les chaussures Femme TW-Studie (Textil Wirtschaft) : meilleure marque Femme, Marque au plus fort potentiel de croissance. La même année célèbre le décès de Joachim GABOR fondateur de l’entreprise et « chausseur par passion »….

2014

Gabor reçoit le prix du développement durable Focus Money et le Schuhkurier Award : meilleur fabricant 2014

2015

Gabor reçoit le « Familienlöwe » dans sa catégorie, qui récompense les entreprises particulièrement favorables à la vie de famille.

2016

Anniversaires de sites : 50 ans de Rosenheim, 30 ans de Silveiros et 20 ans de Bánovce.
Par ailleurs, Gabor célèbre la fabrication de sa 300 millionième paire de chaussures.